DRONE VOLT Services – DRONE VOLT pas cher

Drone dji f450

• En agglomération, Focus drone au-dessus de l’espace public. Ce comparatif entre ces deux drones met en avant leur orientation différente : quand GoPro mise sur un prix attractif, la simplicité et la qualité des vidéos, cherchant à séduire un public assez large, DJI et son Phantom 4 s’orientent davantage vers les utilisateurs les plus exigeants, qui auront des usages plus exotiques qu’une « simple » prise de vue. Le Karma de GoPro ne profite pas de ces finesses et ne dispose que d’un mode « trajectoire auto », qui a pour but d’optimiser la prise de vue et éviter les aléas de la conduite manuelle en rendant le vol plus fluide. Ces derniers pourront, alors que vous pilotez le drone, s’occuper des captures et de la prise de vue. Ces modes de conduite automatique nécessitent la présence d’un détecteur d’obstacles à l’avant du drone, ce dont il est effectivement doté. Concernant le pilotage, DJI et GoPro ont pris des chemins assez différents : quand le premier déporte l’affichage sur un smartphone (ou une tablette), GoPro propose un contrôleur dédié, disposant d’un grand écran plutôt lumineux sur le papier (900 nits).

Boutique Drone Paris

« Camera Controller » : dotée d’un écran tactile, de deux joysticks et d’un bouton d’atterrissage automatique avec ouverture fonctionnelle, elle pilote le drone Karma via des ondes hautes-fréquences. Avec le Karma, GoPro semble avoir conçu un drone au concept intéressant pour des prises de vues soignées, avec son système modulaire avec le système de stabilisation (gimbal) et la caméra entièrement désolidarisables de la structure volante. Le prix est également un point négatif car le drone Karma seul est proposé au prix de 869,99 euros tandis que pour la version avec caméra HERO 5 Black, son prix de vente est de 1199,99 euros. ’autonomie, une durée qui fluctue en fonction de la température ambiante ou de la batterie interne de la caméra ( car si celle-ci est vide, la batterie du drone prend le relais). Car si le Phantom 4 embarque une caméra dédiée, ce n’est pas le cas du Karma, sur lequel vous pouvez adapter une GoPro Hero 4 (Black ou Silver), un Hero 5 Session ou une Hero 5 Black. La batterie embarquée à bord du Phantom 4 (81,3 Wh contre 75,4 Wh pour le Karma) n’est sans doute pas étrangère à cette différence de 8 minutes. Des prestations appréciables mais qui font notablement grimper le prix d’achat du Karma qui, dans cette configuration frise les 1 400 euros.

  • QR X350 Pro FPV Devo 10 de Walkera
  • Plage de températures de fonctionnement : de 0° à 40°C
  • Drone pas cher de qualité ou spécialisés et durée de gamme de passage de même capable
  • Wewoo (34)
  • Batterie de remplacement parfaite pour la sauvegarde en plein air
  • Performances de vol stables
  • Si vous voulez juste en apprendre plus sur le fonctionnement d’un drone
  • Dimension de la boîte : 17.5×16×7 cm

Il est livré dans un sac à dos fourni pour son transport. Toutefois, sur le papier, le Phantom 4 de DJI nous parait bien mieux pourvu que son concurrent. Alors que GoPro vient tout juste d’officialiser son drone, nous nous sommes intéressés au concurrent désigné du Karma, le Phantom 4 de DJI, sorti au printemps dernier. Parce que l’une des règles fondamentales quand on est télépilote c’est de toujours – je dis bien toujours – garder le contrôle de son appareil. Karma, mais aussi un périphérique USB-C, un smartphone ou encore une tablette et sa polyvalence est très appréciable. Concernant les performances et l’autonomie, une nouvelle fois, le Phantom 4 semble avoir encore de l’avance sur le Karma. Du point de vue de l’autonomie, le constat est identique ; DJI annonce 28 minutes de vol, contre 20 minutes pour GoPro. Qu’il s’agisse de la vitesse de pointe (20 m/s, contre 15 pour le Karma), du champ d’action (3,5 km, contre 1 km pour le drone de GoPro) ou de l’altitude maximale (6 000 mètres, alors que le Karma ne monte « qu’à » 4 500 mètres), la fiche technique du Phantom 4 dépasse celle du Karma.

Cela permet ainsi de voler sans que les hélices n’empiètent sur le champ de vision de la caméra. Ultra compact, très plat et léger, avec une surface de 30 cm de long sur 41 de large (hors hélices), cet appareil présente une finition impeccable. Un procédé, bien rodé et efficace pour modéliser en 3D la surface du sol. Est merveilleux accessoire optionnel, bien choisir votre multirotor. De plus, l’apprentissage est assez rapide. Equipé d’un système de stabilisation à trois axes amovibles, qui peut aussi bien se fixer directement au drone qu’à la caméra, au bout d’une poignée (incluse) ou encore à un véhicule, le stabilisateur est installé à l’avant du drone Karma GoPro. Notez bien que n’ayant pas eu, pour le moment, le drone de GoPro entre les mains, nous ne pouvons nous baser que sur ce qu’en dit le constructeur, à savoir la fiche technique. Notez enfin que GoPro permet, avec sa Passenger App, de partager en temps réel la vidéo produite par le Karma avec d’autres utilisateurs (disponible sur iOS et Android).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *